Restauration

La restauration d’objets d’art en atelier : que choisir entre illusionniste et semi-illusionniste sur faïence, porcelaine, biscuit, terre cuite, grès, ivoire, plâtre, émail sur métal.

 

Quelle est la différence entre restauration illusionniste et semi-illusionniste sur faïence, porcelaine, biscuit, terre cuite, grès, ivoire, plâtre, émail sur métal…

 

Lorsque l’on est confronté à un objet endommagé, plusieurs choix de restauration sont possibles qui vont du simple nettoyage, à la restauration illusionniste en passant par le collage simple ou la restauration semi-illusionniste. Qu’ils soient en porcelaine, faïence, terre cuite, grès, verre, biscuit, émail sur métal, ivoire, plâtre, marbre… les premières étapes sont les mêmes : nettoyage puis collage.

Nettoyage d’une biscuit de porcelaine à l’aide de vapeur d’eau

Grand plat en faïence avant/en cours de collage

Ensuite, les techniques divergent selon les matériaux à restaurer. Un matériau extérieurement rugueux (terre cuite, biscuit) ou transparent (verre, opaline, certains marbres) ne sera pas traité de la même manière qu’un matériau extérieurement lisse et opaque tel que la faïence, la porcelaine, l’ivoire, l’émail sur métal, le grès…

Les techniques divergent également en fonction de l’âge de l’objet, l’envie de son propriétaire et son usage :

  • Pour des objets archéologiques, une restauration avec des matériaux reversibles, peu solides et non débordants sur la pièce est primordiale. Le but de cette technique dite archéologique, muséale ou perceptible vise à consolider et rendre une certaine homogénéité sans masquer les altérations (exemple d’une restauration archéologique ici).
  • Vient ensuite les deux techniques qui nous intéressent : la restauration semi-illusionniste et la restauration illusionniste. Ces deux techniques visent à masquer les altérations (cassures, lacunes…) mais l’une ne déborde pas sur la pièce contrairement à l’autre.

 

La restauration semi-illusionniste

Après collage, les cassures et lacunes restent visibles. On vient donc combler les lacunes avec un mastic teinté de la couleur du fond de la pièce, sans déborder sur l’objet et sans chercher à camoufler les cassures et éventuels ressauts. Sur un objet poreux on utilisera un mastic à base de minéraux et d’eau, sur un objet glaçuré ou imperméable on utilisera des résines, tous deux teintés à l’aide de pigments. Puis les décors manquants sont repris au pinceau. 

Avant/pendant/après restauration semi-illusionniste d’une porcelaine

Cette technique fonctionne particulièrement bien sur des objets comportant beaucoup de décors ou une glaçure foncée et permet de n’intervenir que sur les altérations qui sautent aux yeux sans déborder sur l’objet. Elle est donc visible de près mais harmonise parfaitement de loin.

Restauration semi-illusionniste d’une porcelaine chinoise de style Imari

 

La restauration illusionniste

Cette technique vise à camoufler à la fois les lacunes mais également les lignes de cassures afin qu’aucune altération ne se sente au toucher. On vient donc combler les lacunes et rattraper les éventuels ressauts à l’aide d’un mastic non coloré, souvent blanc (Sur un objet poreux on utilisera un mastic à base de minéraux et d’eau, sur un objet glaçuré ou imperméable on utilisera un mastic à base de résines).

Plat en faïence avant/après comblement

On vient ensuite poser une couche de couleur à l’aérographe, associée à un vernis brillant ou mat, qui débordera sur l’objet afin de la fondre et la rendre indissociable de la matière originale.

Plat en faïence avant/après masquage du mastic par la couche de couleur posée à l’aérographe

On reprend ensuite les décors manquants au pinceau puis un verni final est posé. L’illusion d’une objet sans altération est donc obtenu.

Plat en faïence avant/après reprise des décors au pinceau

Cette technique permet de camoufler toutes les altérations mais déborde inévitablement sur l’objet, comme on peut le voir sur ce plat en faïence ou bien lors de la restauration d’une tête de poupée en biscuit de porcelaine.

Plat en faïence avant/après restauration illusionniste

Plus les objets sont transparents moins il est aisé de camoufler les altérations mais il est toujours possible, par exemple, de recoller un objet en verre et d’avoir un résultat très discret tel que vous pouvez le voir ici.

 

Haut de page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s